AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Jeu 13 Avr - 15:51

Aujourd’hui, Hazel a cours avec Caleb. La dernière fois qu’elle a eu cours avec lui, elle s’est dégonflée. Elle a filé juste après le cours parce qu’elle avait la trouille de le voir. Quand, ils s’étaient rencontrés, elle avait donné une image complètement fausse d’elle-même. Une fille sûr d’elle, qui n’a pas froid aux yeux. Pourtant, Hazel, c’est une fille simple et discrète. Elle est pas du genre à coucher le premier soir et encore moins avec un inconnu. Mais ce qui est fait, est fait, elle ne pourra rien changer à ça. Elle se prépara le plus lentement possible ce jour-là, trainant des pieds, elle hésita même à faire l’impasse sur ce cour. Mais c’était une majeur de son cursus, alors autant dire qu’elle ne pouvait pas vraiment se le permettre. Pour une fois, elle n’arriva pas la première devant la salle de cours, elle se faufila entre les étudiants pour se mêler à la foule et alla directement au fond de l’amphi, derrière un grand. Histoire de passer incognito. Les profs à Yale sont connus pour ne pas faire attention aux étudiants, alors avec un peu de chance Caleb ne la verrait pas. Elle écouta patiemment le cours. Caleb était vraiment fascinant, on pouvait ressentir sa passion et c’était une douce mélodie aux oreilles de la jeune femme. Elle tenta d’ôter les souvenirs de cette nuit entre les deux jeunes amants. Ils étaient connectés aussi bien physiquement que mentalement et ça c’était rare. Hazel, elle n’a pas beaucoup d’expérience en matière d’homme. Le seul homme qu’elle ait connu c’était Alex. Et non pas qu’il soit idiot, il n’avait pas la connaissance de Caleb et donc les conversations n’étaient pas du tout les mêmes. Avec Caleb, ils avaient parlés littérature, politique, environnement toute la nuit, puis ils avaient fait l’amour, plusieurs fois et entre chaque câlins, ils parlaient encore et encore, ils refaisaient le monde et ça Hazel, elle n’avait jamais vraiment eu l’occasion de le faire. Avec Alex, c’était différent. Tout était différent avec Alex. Elle était bien déterminée à tourner cette page de son histoire. Bien que le scandale autour de lui, ne le replonge dans ses vieux démons. Mais elle refusait de laisser Alex dicter une nouvelle fois sa vie. Et en même temps Hazel, elle avait tellement peur de la réaction de Caleb, qu’elle ne voulait pas l’affronter. Après tout, elle avait menti. Lui aussi techniquement. A la fin du cours, elle rangea ses affaires aussi vite que possible. Son cœur battait à mille à l’heure, ses jambes étaient en coton. Elle se dépêchait pour éviter cette confrontation qu’elle redoutait tant.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Jeu 13 Avr - 17:56

Un cours avec la même classe que la veille. Il savait très bien ce que cela signifiait. Il allait y avoir de nouveau Hazel parmi les étudiants à qui il enseigne. Cependant la dernière fois que cela s’était passé, la jeune femme n’avait pas hésité à décampé aussitôt que cela lui fut possible. Et à vrai dire elle n’avait pas eu l’air de se soucier ou non du fait qu’elle puisse le voir ou pas. En même temps quand on arrive à l’université, vous pouvez bien arriver en retard en plein amphi ou partir en plein milieu cela n’est pas censé gêner le professeur, cela ne dépend pas de lui si vous réussissez vos examens mais du travail des étudiants. Ils sont juste là pour faire leur cours et faire en sorte que vous compreniez au mieux. Ils sont là pour répondre aux questions s’il Il n’y en a mais aucunement pour vous supplier de rester dans leur cours. Après pour ce qui est des travaux dirigés c’est différent mais là encore une fois il ne s’agissait pas d’un td mais d’un amphi. Cette jeune femme avait menti mais ce n’était pas cela qui dérangeait notre jeune professeur après tout elle avait peut-être une raison et puis il était bien mal placé pour faire une remarque ou encore lui faire la gueule puisqu’il en avait fait de même. Ce qui l’intriguait c’était justement de savoir pourquoi elle avait usé du mensonge et lui aussi pouvait bien se justifier si tentait que la question lui vienne de la part de la jeune femme. Avec sa fiancée il n’a pas couché dès le premier soir et pourtant c’est une chose qui est arrivé avec cette charmante demoiselle. Il faut dire qu’elle est différente. Pour être sincère elle est exceptionnelle et cela ne fait même pas une semaine qu’il la connait. Mais il n’arrive pas à l’expliquer. Il y a cette sensation, cette attirance particulière qu’il est incapable de décrire correctement, avec une phrase construite correctement de A à Z. C’est justement quelque chose d’indescriptible si l’on souhaite être concis et clair. Elle est spéciale et avec elle il fait des choses qu’il n’a jamais été amené à faire de sa vie comme de mentir à la première rencontre alors qu’en réalité il n’avait pas forcément de raison de lui mentir sur sa profession et puis couché le premier soir est aussi quelque chose de peu courant chez lui sauf à l’époque où il n’avait que des aventures d’une nuit dans sa jeunesse mais c’est bien loin ces histoires. Il était contraint de donner son cœur alors qu’il n’avait qu’une idée en tête c’était d’attraper la jeune femme cette fois et de pouvoir lui parler. Ils n’en avaient pas eu l’occasion depuis qu’ils avaient compris leur rôle respectif dans cet établissement mais en même temps cela allait être difficile si elle le fuyait. La fin du cours arriva, il balaya l’amphi du regard et vit Hazel.

« Je vais choisir un chargé de distribution des polycopiés par groupe de TD. Vous allez être six à être appelés mais je n’ai que trois d’entre vous qui auront cours avec moi et leur classe de TD. Alors Andersen, Matthews, Johnson, O’Malley, Connor et Blossom. »


Il avait appelé Hazel en dernière pour qu’elle soit en théorie la dernière à le rejoindre quand toute la seule sera vide. Il laissa la pile de polycopié pour Hazel dans sa sacoche. Quand tout le monde fut sorti, il fit une mine désolée à la jeune femme. Il la vouvoya au départ par sûreté au cas où des oreilles traineraient mais il revint à un tutoiement comme lors de leur rencontre.

« Il semble nécessaire que vous me suiviez à la photocopieuse…Hazel tu ne m’as pas laissé le choix.»
Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 15:59

Hazel se dépêche de ranger ses affaires, mais elle ne veut pas non plus avoir l’air suspecte. Alors, tout en essayant de paraître le plus naturelle possible, elle enfourne son mac dans son sac. Elle se retient de descendre les marches de l’amphi deux par deux et se contente de les descendre une à une à une vitesse raisonnable. Elle y est presque, elle voit la porte de sortie. Son salut. La porte qui la sortira de cette situation des plus embarrassantes. Elle refuse de porter un regard à Caleb, elle a peur de croiser son regard. Elle sait qu’elle a mentit et que ce n’est pas bien. Elle a trop peur de la sentence, du jugement. Son cœur s’accélère à mesure qu’elle s’approche de la porte. Elle n’est plus qu’à un mètre. Elle se retient de pousser les deux garçons devant elle. Pourquoi ne se pressent-ils pas ? Puis, son cœur manque un battement. Et merde. Son nom résonne dans l’amphi, elle est chargée de récupérer les polys pour le prochain TD. Est-ce qu’il l’a fait exprès ? Est-ce une coïncidence ? Elle ne va pas tarder à le savoir. Presque défaitiste, elle se place derrière les cinq autres personnes en charge d’un groupe. Elle s’accroche à la lanière de son sac à main, comme-ci c’était une bouée de sauvetage. Elle va couler, elle sent que le sol se dérobe sous ses pieds. Il n’y a pas idée d’être si bête. Une personne, puis deux, puis trois. Enfin son tour arrive. Mais Hazel remarque que Caleb ne lui prête pas une seule attention et plonge dans son propre sac, l’invitant à la photocopieuse. C’est bien sa veine, le dernier paquet de copie est resté coincé entre deux livres, il manque donc son paquet. Elle tend le suit sans broncher, n’osant lever les yeux et affronter son regard. La voix de Caleb vient interrompre ses pensées. Et pour la première fois, elle le regarde enfin. Elle se rappelle de ce regard qui l’avait fait fondre et elle sent qu’elle n’a pas les armes pour se défendre, elle ne peut s’ôter de l’esprit son rire communicatif, cette nuit mêlée de tendresse et de discussion. Elle sent qu’elle s’enfonce un peu plus dans le sol, si seulement elle pouvait être une petite souris. Je suis désolée d’avoir menti. Elle ne sait pas quoi dire d’autre. Des excuses minables, plates. Aussi vide de sens que son jugement lors de la soirée ou ils se sont rencontrés.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 16:45

La jeune Hazel était logée au fond de la salle bizarre car c’est plutôt le genre d’étudiante qu’il aurait plutôt vu en train de s’installer sur les rangs du milieu ou sur les côtés pour être tranquille enfin certainement pas au fond. Enfin bref ce n’est qu’un détail et puis si elle s’est installée au fond c’est bien évidemment pour une raison, pouvoir assister au cours de Caleb sans être aperçu par ce dernier du moins peut-être pas au premier coup d’œil. Pourquoi avoir appelé Hazel parmi toutes ces personnes pour pouvoir amener les polycopiés au restant de leur classe de TD ? Tout simplement parce qu’en plus de l’avoir en TD, il doit lui parler et s’est bien évidemment rendu compte qu’elle le fuyait alors bon elle l’avait un peu obligé à utiliser son cours pour essayer de le parler. Et puis bon elle n’allait pas non plus mourir d’avoir été choisie pour donner les affaires de cours à ses camarades de cours. Si ce n’était pas elle c’était une autre personne de son groupe mais pourquoi laisser passer l’occasion de discuter et de l’avoir dans la salle quand on en a l’opportunité. Cela aurait été stupide de laisser passer cette occasion. Il lui fait signe de la suivre jusqu’à la salle où se trouve la photocopieuse. Il cherche alors le trousseau de clé et une fois devant la porte en question ce dernier enfonce la clé dans la serrure et une fois la porte ouverte, il invite Hazel à pénétrer à l’intérieur. Il referme ensuite derrière elle, mettant les clés dans la serrure.

« Hazel je te donne le paquet maintenant mais s’il te plait ne t’en vas pas tout de suite. Laisses-nous le temps de discuter, de s’expliquer. »


Le visage de la jeune femme scrute le sol et elle ne relève son regard qu’une petite fois, la fois où elle finit par croiser le regard de notre cher professeur. Replonger dans les yeux profonds de la jeune femme n’est clairement pas difficile, on s’y laisser glisser facilement et s’y perdre est encore plus automatique après cette nuit et ses souvenirs partagés avec elle les jours précédents. Elle s’excuse d’avoir menti. Il devrait en faire de même et à vrai dire il compte bien le faire. Il saisit alors le menton de la jeune femme dans sa main pour qu’elle le regarde sans baisser le regard et il lui réplique avec sincérité.


« J’accepte tes excuses et je t’en dois également. J’ai menti comme toi tu l’as fait. On avait peut-être ce besoin d’aventure, ce besoin de sortir de la réalité de notre vie. Je ne t’en veux aucunement pour cela. J’ai passé une soirée formidable et la nuit également. Je n’ai jamais eu l’occasion d’avoir une jeune femme aussi passionnée et cultivée que toi et crois-moi ce qui est arrivé dans cette chambre je n’ai pas forcément l’habitude que ça arrive le premier soir, pas depuis mes années lycée du moins. »


Il afficha un léger sourire à cette phrase, une petite touche d’humour histoire de détendre l’atmosphère mais il fallait bien qu’elle comprenne qu’il n’avait pas joué avec elle ce soir-là et que ce qu’il avait fait été désiré et sincère.


« Pourquoi essayais-tu de me fuir à deux reprises ? Juste à cause du mensonge ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 17:23

Hazel elle a les épaules basses, elle regarde ses pieds, elle n’ose pas affronter le regard de Caleb. La seule fois ou son regard croise celui de Caleb, elle ne tient pas longtemps, à peine quelque secondes. Caleb, c’était une folie. Pour beaucoup, c’est juste une folie, mais pour Hazel c’est autre chose. Elle parle pas beaucoup de ce qu’elle ressent Hazel, parce qu’elle est pudique et même quand elle a envie d’en dire plus sur elle, les mots sont coincés dans sa gorge. Caleb, c’est le premier homme qu’elle a laissé s’approcher d’elle.  Après la rupture avec Alex, Hazel a fait une grosse dépression, elle était malheureuse et il lui a fallu deux ans pour s’en remettre. Caleb, c’est l’unique homme qu’elle a regardé autrement. Elle a eu un genre de coup de foudre et même pour Alex elle a pas eu ça, alors que c’était l’homme de sa vie. Le souvenir d’Alex plane toujours au dessus de sa tête, et sa présence en ville n’arrange rien. Mais Caleb, c’est sa folie. C’est, celui qui lui a fait ressentir quelque chose à nouveau, parce qu’après le départ d’Alex, il y a quelque chose qui est mort en elle. Caleb, c’est le seul qui a réussi à briser une partie de sa carapace. Alors Hazel, elle se sent pas capable de gérer tout ça, mais Caleb, il a pas l’air d’accord avec ça. Pour preuve, la coincer à la fin du cours. Hazel prends le paquet de copie. Elle essai d’ignorer le picotement qu’elle ressent dans les doigts et au creux de son ventre au contact de la peau de Caleb. Elle ne peut s’empêcher de sourire aux paroles réconfortantes de Caleb. Elle se doutait qu’il n’était pas comme cela. Mais ça fait du bien de l’entendre. Je suis désolée pour le mensonge et pour ça. Elle arque un sourcil. Pas vraiment convaincant. Elle sait qu’elle lui en doit plus, qu’elle doit donner beaucoup plus. Il ne mérite pas de rester dans le flou. Il mérite bien plus que cela. C’est juste, que ça ne me ressemble pas. Je ne veux pas que tu aies cette image de moi. Et puis, parce que techniquement, cette relation est inappropriée dans le sens ou tu es mon professeur et que ça change tout. Tu as raison, j’avais besoin de me changer les idées, d’échapper à la réalité de ma vie. Mais, je ne sais pas si je suis prête pour tout ça. Elle plonge pour la première fois son regard dans celui de Caleb. Elle le trouve beau. Elle aimerait qu’il comprenne qu’il n’est pas le problème, c’est elle. J’ai passé une nuit fantastique, sur tous les points. Mais, ça faisait longtemps que je n’avais pas été proche d’un homme comme ça et mon prof c’est pas vraiment la meilleure option. Elle se gratte le front. Elle est ridicule, elle a le sentiment de s’enfoncer et ce n’est pas ce qu’elle veut. Enfin, t’es pas un mauvais choix, mais c’est pas simple comme situation. Tu comprends ? Elle se mordille le pouce et tente de s’en sortir comme elle peut. Elle prend finalement une grande inspiration, et pourquoi pas après tout ? Tu veux bien qu’on reparte à zéro ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 18:03

Le regard fuyant de la jeune étudiant est assez similaire à son comportement du jour précédent. La fuite. Elle préférait fuir la salle le plus vite possible pour en fuir tout simplement le prof qui y donne cours enfin qui y donnait cours et qui va céder sa place à un silence total ou alors à un autre professeur qui va venir prendre sa place. Enfin quoiqu’il arrive il avait bien remarqué qu’elle ne souhaitait pas le voir ou encore lui parler. Mais peut-être que le fait de forcer, de s’expliquer allait pouvoir débloquer quelque chose. Est-ce que l’espoir ne fait pas vivre ? Justement notre jeune professeur espère qu’en amenant la jeune femme à lui parler ou juste en lui parlant lui-même quelque chose allait peut-être changer. Si cette jeune étudiante n’avait rien eu de spéciale ce soir où ils avaient discuté bien évidemment que Caleb aurait laissé couler. En plus il s’agit d’une étudiante alors bien évidemment qu’il aurait fait comme s’il ne la connaissait pas mais malheureusement il a eu un petit électrochoc en rencontrant la jeune femme, quelque chose d’inattendue, une sensation bizarre et comme semblerait-il inédite. C’est tout de même bizarre surtout quand on sait qu’il est fiancé. Après tout il aurait dû ressentir au moins cette chose pour celle avec qui il est censé se marier d’un moment à l’autre. Et pourtant cela n’a jamais été le cas que ce soit pour sa fiancée ou pour n’importe quelle femme avant.


Elle est spéciale et il y a tant à dire que Caleb serait sans doute incapable de savoir par où commencer ou alors d’être logique dans la description, dans l’ordre d’énonciation. Voilà pourquoi il n’a pas décidé de laisser partir la jeune femme, de la laisser tranquille et de simplement l’oublier. Il n’a tout simplement pas oublié de l’oublier, il n’a pas envie de laisser cette rencontre, cette affaire là où ils l’ont laissée la dernière fois qu’ils se sont vu. A vrai dire cela serait-il mal que de dire qu’il n’a pas forcément oublié la jeune femme plus longtemps qu’une heure. Est-elle dans ses pensées alors qu’elle ne le devrait pas ? Il lui donna alors le paquet de copie qui se trouvait dans son sac et espéra de tout cœur qu’elle n’allait pas s’enfuir maintenant qu’elle les avait en sa possession. Un léger sourire fit son apparition sur le visage d’Hazel, un simple détail et pourtant quelque chose de si magnifique à observer. Sans sourire elle est magnifique mais ce sourire ne fait qu’embellir la jeune femme.


« En effet le fait que je sois ton professeur change toute la donne…je pourrais me faire renvoyer pour ça. Mais… »


Oui, il sait qu’il y a sa place, son projet professionnel qui est en danger mais il y a bel et bien un « mais » parce qu’elle est ce « mais ». Il ne peut malheureusement pas se résoudre à laisser ce petit bout de femme lui échapper. Comment voulez-vous laisser partir quelque chose qui vous procure une sensation tout à fait agréable, qui vous donne le sourire et qui vous donne envie de passer des heures à discuter de tout et de rien sans jamais avoir envie de rentrer ? C’est tout bonnement impossible. Il s’approcha de la jeune femme, la distance se faisait plus petite entre eux.


« Mais j’ai jamais ressenti ce genre de chose pour personne. Cette sensation bizarre qui t’envahit sans que tu comprennes pourquoi ? Je pouvais passer des heures et des heures à parler avec toi cette nuit-là et je voudrais pouvoir le faire encore et encore. On parle d’être sincère alors je vais l’être jusqu’au bout…je n’ai même jamais ressenti cela pour celle qui partage ma vie actuellement… »



La jeune femme venait à lui expliquer que c’était très compliqué, qu’elle l’aimait bien mais que la situation était disons comme une barrière. Donc elle était bel et bien en train de lui faire comprendre que cela n’allait pas être possible. Alors que Caleb est en train de lui faire comprendre qu’elle lui plait, qu’il essaye d’être le plus sincère possible cette dernière est en train de l’amener dans le sens inverse.


« Donc tu ne nous ou ne me laisses pas de chance ? »


Repartir à zéro ? Etait-il bien envieux de recommencer de zéro et de devoir oublier cette soirée ou encore même cette nuit ? C’est assez difficile à dire enfin non la réponse est là, il n’a pas envie d’oublier, il n’a pas forcément envie de repartir de zéro.

Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 18:21

Hazel, elle commence a avoir les mains moites, elle aime pas ce genre de situation. Sa raison l’empêche de vivre. Ca a toujours été son problème, sa conscience, sa foutue conscience qui l’empêche de s’autoriser à faire ce dont elle a réellement envie. Son corps brûle de prendre dans ses bras Caleb. De lui dire qu’elle aussi elle ressent tout ça, mais sa raison l’empêche de le faire. Elle sourit fébrilement à ce qu’il dit. Parce que ça la touche sincèrement, profondément. Elle aimerait vivre quelque chose avec Caleb. Mais elle a peur du regard des gens, elle a peur qu’il prenne des risques pour son travail, elle a peur de perdre sa bourse, de se faire virer de Yale. Elle travaille depuis l’âge de sept ans pour aller dans cette université. Parce que ses grands-parents y étaient et que sa mère la eu à l’âge de quinze ans et qu’elle a pas eu la chance d’Hazel. Victoria, elle a pas pu faire des études, elle a bossé, très dur, pour pouvoir offrir un avenir à sa fille. Hazel, c’est une fille simple, parce que très jeune, elle a compris que sa mère elle n’avait pas les moyens de lui offrir tout ce qu’elle voulait, pourtant Victoria, elle offrait tout ce qu’elle pouvait à sa fille. Pour lui cacher le fait qu’elle avait des problèmes d’argent. Alors Hazel, elle peut pas tout foutre en l’air pour un homme. Elle a refusé de le faire pour Alex, alors pourquoi devrait-elle le faire pour Caleb ? Et en même temps, après tout ce qu’elle a vécue, ça veut dire quelque chose pour elle, cette nuit avec lui.  Ca lui met un point au cœur d’entendre parler de cette fiancée. Hazel, elle le savait, il ne lui a pas caché. Mais ça lui fait du mal de se dire qu’il rentre le soir et dors avec une autre. Ca lui fait mal aussi, de se dire qu’elle est en train de briser un couple. Parce qu’Hazel, elle n’est pas comme ça. Elle refuse d’être une briseuse de ménage. Non. C’est ferme, c’est tranchant. C’est faux. Elle dit non, mais elle n’a pas envie. Non, elle a pas envie de le laisser partir. Elle a plus envie d’avoir peur. Elle a envie de vivre pour elle, pas pour sa bonne conscience. Ce que je veux dire, c’est que je voulais qu’on reparte à zéro après cette nuit. L’épisode ou j’ai fui.Elle lui adresse un sourire. Elle lui laisse une chance, mais c’est surtout à elle, qu’elle se donne une chance.  Elle ne veut plus se comporter comme une enfant. C’est une femme, avec des envies, et même si elle sait que ce sera compliqué. Elle a envie de vivre ça à fond. Pour une fois, elle a envie de vivre tout simplement.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Ven 14 Avr - 19:15

Être sincère ainsi ce n’est pas facile pour Caleb. Il essaye de prendre son statut de professeur, son statut d’adulte pour montrer qu’il est capable de prendre les devants, qu’il a le contrôle mais combien de fois sa copine lui a demandé d’être un peu plus ouvert sur ses sentiments. Et oui car normalement c’est un bras cassé avec les sentiments, il n’arrive pas à les manier, à les expliquer enfin bref c’est un pas doué dans ce domaine. Mais pour une fois il avait vraiment envie de se concentrer, d’essayer de mettre un semblant de mot parce qu’il se rend bien compte que ce qui est en train de lui arriver ne va surement pas lui arriver une autre fois dans sa vie, c’est une chance unique et une personne unique pour qui cela risque de lui arriver alors il ne peut malheureusement pas la laisser lui échapper. Il a joué la carte de la sincérité et entendre ce « non » qui résonne à ses oreilles lui fait louper un battement de cœur. Elle refusait donc de lui laisser une chance ou avait-il fait une erreur de compréhension ? Il espérait que ce soit la deuxième réponse. Il avait préféré la mettre au courant plutôt qu’elle ne finisse par le découvrir plus tard, c’est quand même quelque chose, toutes les personnes casées qui ont quelqu’un d’autres qui les attirent ne sont pas d’une telle franchise.


« Non ? »


Il n’arrivait pas à dire quoique ce soit de plus. Il souhaitait savoir ce que signifiait ce « non ». Allait-il avoir simplement ce refus catégorique ou est-ce qu’une explication allait s’en suivre ? Et puis finalement sa voix résonne de nouveau et elle vient expliquer cette réponse. Elle souhaite repartir de zéro afin d’effacer l’épisode où elle a décidé de le fuir. Dès lors que cette explication surgit, que les mots s’alignent les uns derrière les autres, notre jeune professeur ne peut s’empêcher de laisser un large sourire s’afficher. Il lève les yeux comme pour remercier le ciel et le redescend pour le reposer sur la jeune étudiante. Il se penche alors à l’oreille de la jeune femme et lui murmure.


« Tu ne le regretteras pas, c’est une promesse que je te fais. »


Il saisit sa main et y dépose un léger baiser. Et oui des fois on a des petits gestes de gentleman qui surgissent, c’est bizarre mais ça fait son petit effet.

Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Mar 18 Avr - 20:13

L’amour c’était pas vraiment le truc d’Hazel. Non pas qu’elle le rejette, bien au contraire. Mais Hazel, elle a toujours manqué de chance dans ce domaine. Alors une relation avec un homme plus vieux, engagé, et son professeur qui plus est, ça l’effrayait. Mais elle devait se mettre en danger au moins une fois dans sa vie, si elle aussi voulait sa fin heureuse. Elle n’arrivait maintenant plus à quitter les yeux de Caleb. Il était craquant, avec son air de chien battu. Hazel, elle ne voulait pas briser son couple et en même temps, elle voulait sa part du bonheur, alors pourquoi ne pas voir où tout cela les mènerait ? Elle sourit à nouveau, lorsqu’il déposa un baiser sur sa main. Jamais, elle n’avait eu l’occasion de se faire courtiser de la sorte. Caleb, c’est pas un gamin, un homme, un vrai et il le prouve par sa façon de gérer la situation. Il a de la prestance et de la classe et ça, ça fait fondre la jeune Hazel. Elle s’autorisa une caresse sur la tempe du jeune homme pour replacer une mèche bouclée qui tentait de se faire la malle. J’en suis certaine. Elle s’autorisa aussi à réduire l’espace entre eux deux. Mais un bruit provenant du couloir lui fit peur. Elle recula d’un pas, craintive. Elle savait que ça allait être complexe entre eux. Mais pour ton boulot, comment faire ? Je ne veux pas que tu prennes des risques pour moi. Elle baissa le regard. Hazel ne supporterait pas de blesser qui que ce soit, encore moins de faire perdre son droit d’exercer au jeune homme. Elle ne le supporterait pas, elle porterait cette culpabilité à vie, c’était certain.  Et puis, tu as ta fiancée. Où en êtes-vous ? Hazel, c’est le genre de fille à avoir besoin de toutes les informations pour évaluer la faisabilité des choses, pour évaluer l’état de la situation. Elle n’avait pas envie de refroidir l’atmosphère, mais elle voulait être certaine que Caleb savait dans quoi il s’engageait. Elle voulait aussi lui laisser une porte de sortie s’il changeait d’avis, bien qu’elle priait intérieurement pour qu’il la choisisse elle. Pour une fois, elle avait envie d’avoir la priorité. Après l’abandon de son père et d’Alex, elle voyait en Caleb, une chance d’être à nouveau importante pour quelqu’un.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Mer 19 Avr - 0:37


Cette histoire est tellement bizarre. Elle est surtout tellement soudaine que notre jeune professeur a surtout pensé à cette sensation bizarre, à cette sensation nouvelle qu’elle lui procurait mais qu’il n’a pas songé une seule seconde à ce qu’il allait être nécessaire de faire vis-à-vis de sa fiancée. Après tout il est assez intelligent pour se rendre compte qu’il va être dans l’obligation de prendre une décision par rapport à sa fiancée. L’idée est déjà toute faite, il va devoir la quitter mais il faut justement qu’il le fasse. Alors soit il joue un jeu clair et sincère donc il annonce à cette dernière qu’il a rencontré quelqu’un et qu’il ne veut pas s’engager dans le mariage avec elle pour ne pas être faux et avoir un mariage qui ne durera pas dans le temps. Sinon en deuxième solution il la quitte tout simplement sans lui donner la vraie raison ou même sans lui donner de raison tout court. Il lui faisait la promesse qu’elle n’allait pas le regretter et ce qui est peut-être le plus beau dans cette histoire c’est qu’elle le croyait, elle lui faisait confiance et c’était quand même beaucoup pour Caleb sachant que jusqu’à présent elle était dans l’inquiétude. Elle avait même réduit la distance entre eux, reposé une mèche à sa place mais un bruit l’avait effrayé. Il attendit un instant voir si cela craignait mais ce n’était que quelqu’un qui passait dans le couloir. Il sourit et répliqua par rapport à son geste.


« On sera prudent ne t’inquiète pas. Ce genre de bruit on va finir par s’y habituer. »


Elle avait eu peur et avait reculé par prévention. Elle avait utilisé un réflexe humain et une certaine logique dans la mesure où si quelqu’un rentrait et les voyait, vu la distance qu’elle avait posée entre eux, il y avait moins d’idée à se faire que s’ils étaient aussi proche que quelques secondes auparavant.


« On va rester discrets et puis on va se débrouiller ne t’inquiète pas. Je ne m’engage pas si je n’ai pas l’entière conviction qu’on peut réussir quelque chose. J’aurais déjà classé ça comme une histoire sans intérêt sinon. Mais ce n’est pas le cas…c’est d’ailleurs très loin d’être le cas. »


Il se mit alors à sourire en pensant le genre de circonstances dans lesquelles il allait pouvoir voir la jeune femme. Il s’avança un petit peu plus et se pencha délicatement à son oreille pour parler plus bas comme pour lui murmurer un secret.

« Je suis prêt à te voler un baiser au détour d’un couloir vide, dans tous les recoins de cette université quitte à faire un détour pour t’y voir. On y arrivera je suis confiant. »


La fiancée. Voulait-elle vraiment en parler ? Est-ce qu’on a vraiment envie de parler de ce genre de chose en général ? Disons que ce n’est pas forcement le sujet qu’il a envie d’aborder sachant qu’il est en sa présence.


« On a débarqué ici pour son travail et heureusement j’ai eu une bonne opportunité ici aussi avec l’université de Yale. On n’a encore rien de prévu, pas de costume d’acheté, pas de date. Laisses-moi un moment pour chercher comment lui dire, me trouver un endroit où vivre et je réglerai tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 07/03/2017
lettres envoyées : 579
face, crédits : emma watson, schizophrenic
disponibilité rp :


sydaustinalexjaspercaleblyannala fête des lanternes

age : 23

pays, ville : Yale University
job/studies : Etudiante en journalisme, des petits boulots ici et là pour mettre du beurre dans les épinards.
côté coeur : Entre un fantôme du passé et un avenir compliqué.


MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Mer 26 Avr - 14:46

Hazel qui était inquiète jusque là, ne peut s’empêcher de sourire. Elle se rapproche petit à petit du jeune professeur. Elle aimerait tant que les choses soient plus simples. Mais elle décide de profiter de ce moment. Elle essai d’oublier cette petite voix dans sa tête qui lui rappelle que si Caleb est fiancé, c’est que sa copine est sans aucun doute une fille super. En effet, Caleb est un homme simple et intelligent, il n’aurait pas demandé à la première venue de l’épouser. Elle recule d’un pas en entendant un bruit provenant du couloir et sourit timidement à la remarque de Caleb. Oui, on le sera, j’espère simplement m’habituer à tout ça. Elle se mordilla la lèvre inférieure. Hazel, n’était pas du genre à faire des choses interdites, c’était une grande première sur elle. Elle avait donc du mal à contrôler les battements de son cœur. Elle avait le sentiment que sa cage thoracique allait exploser. Même si elle tente de faire abstraction des dangers et des complications liées à leur situation, elle a tout de même une question qui lui brûle les lèvres. Elle voudrait ne pas poser la question, mais l’envie se fait plus forte, malgré les paroles réconfortantes de Caleb. Tu … Tu as déjà eu ce genre de relations avec une autre étudiante ? Hazel se maudit déjà d’avoir posé la question, mais elle a besoin d’entendre qu’elle est unique, que ça vaut le coup. Que tous ces risques valent la peine d’être pris. Elle regrette en même temps cette question, car elle sent qu’elle blesse le jeune homme. Elle sait bien au fond, que pour lui aussi c’est nouveau, elle ne veut pas le froisser, mais elle a besoin de se rassurer, une fois de plus. Elle ne put s’empêcher d’imaginer des situations de rencontres inattendues ou secrètes. Je viendrais te voir dans ton bureau, prétextant avoir besoin de précisions pour mes notes. Elle ne peut s’empêcher de sourire et d’entrer dans son jeu, elle le trouve si irrésistible. Mais son cœur s’emballe à nouveau lorsqu’il évoque une rupture avec sa copine. Est-ce que tout cela ne va pas trop vite ? Est-il vraiment prêt à rompre ses vœux pour elle ? Elle ne peut s’empêcher de vouloir ralentir les choses, bien qu’elle soit flattée au fond qu’il veuille tout plaquer pour elle. Je ne te demande rien Caleb. Je veux dire, tu as peut-être encore des choses à vivre avec elle. Je ne veux pas que tu la quittes pour moi en pensant que c’est ce que je veux. Je souhaite ton bonheur. Si tu la quitte, fais le pour toi. Pas pour moi. Elle baisse rapidement le regard. Bien évidemment, elle aimerait qu’entre eux ça fonctionne. Mais ils ne se connaissent pas depuis très longtemps et ça l’effraie. Prenons notre temps, pour nous connaître. Et surtout, ne prend pas de décision trop rapide. Je veux qu’on fasse les choses bien. Elle prend la main de Caleb et à son tour y dépose un rapide baiser.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb) Mer 3 Mai - 15:07


S’habituer à tout cela c’est sûrement là que va résider la difficulté mais en même temps il y a toujours une difficulté dans une relation cela peut être la confiance, l’assurance, le fait de devoir s’habituer à des manies ou autre chez son partenaire. Il y a toujours une petite difficulté qu’elle soit minime ou plus grande. Ce n’est qu’une question de temps alors certes elle peut prendre un temps fou à être gérée, prise en main mais il faut garder sa motivation, sa confiance en soi et persévérer. Mais une question de la part de la jeune femme vint faire perdre pieds notre cher Caleb. Avait-il déjà eu une autre relation ce genre avec une autre élève ? Est-ce qu’elle était réellement en train de le voir comment le genre de prof qui prends un malin plaisir à sortir avec toutes les étudiantes de ses classes ?


« Charmante image que tu as de moi…non tu es la première pour qui cela arrive et je te rappelle qu’avant de te voir pour notre premier cours j’ignorais que tu devais être une de mes étudiantes. »


C’est assez vexant de savoir qu’elle pouvait le voir ainsi, comme quelqu’un qui finalement n’a de joie et de plaisir qu’en sachant qu’il va avoir une relation illégale avec l’une de ses étudiantes. C’est bel et bien la première fois que ce genre de situation et relation lui arrive tout comme c’est la première fois qu’il ressent ce genre de chose alors qu’il ne l’a pas ressenti pour celle avec qui il réside actuellement. Avoir de précisions pour ses notes c’était une idée comme une autre après tout et c’était surtout une idée parmi tant d’autres.


« Tu vois ton cerveau commence à fonctionner comme quelqu’un qui va se faire à cette situation. Tu vas devenir une pro dans le domaine pour venir me voir sans te faire prendre. »

Il lève les yeux au ciel et baisse la tête. Elle n’avait pas à se mettre à s’inquiéter pour ça. Ce n’était pas spécialement pour elle qu’il comptait faire ce genre de chose mais par simple respect et logique. Il ne pouvait quand même pas jouer double jeu éternellement.


« Et si au final ce bonheur je peux le trouver avec toi ? Pourquoi ai-je ressenti cette petite flamme avec toi que je n’ai jamais ressentie avec elle ? Ce n’est pas spécialement pour toi que je compte le faire c’est par principe et pour elle aussi. Inversons les rôles si tu préfères. Si tu étais ma fiancée, aimerais-tu que je continu à avoir une relation avec une autre et que je te dise non au dernier moment ? Autant être honnête le plus tôt possible. Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb)

Revenir en haut Aller en bas
I am the master of my fate, I am the captain of my soul. (caleb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Année Spéciale ou Master pro ?
» master 2 "monde du livre" à aix
» Master Relations Internationales
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Take my breath away :: TAKE MY BREATH AWAY-