AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité






MessageSujet: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna Lun 17 Avr - 21:24



❝Rougis pas, on a l'air plus coupable❞
Toi & Moi
Il ferma son ordinateur et regarda l’amphithéâtre vide. Il aimait beaucoup voir un amphi vide, et s’imaginer avec pleins d’étudiants qui l’écouteraient, qui seraient cloués à ses lèvres. À la place, il devait faire cours à des adultes qui étaient beaucoup plus proches de l’adolescence que de vraiment l’âge de raison. Ils venaient pour la plupart bourrés, drogués ou pour dormir. Ils étaient là, seulement parce que papa et maman payaient leurs études. Alors, oui, des fois, il préférait regarder son lieu de travail vide et sans bruit. Ce n’était pas du tout sinistre, c’était même plutôt l’inverse… C’était même reposant. En tout cas, c’était déjà un meilleur havre de paix que sa maison. Cet endroit était devenue un cauchemar. Il faisait toujours son maximum pour rester le plus longtemps sur son lieur de travail… Repoussant encore et encore, le moment de franchir le pas de la porte. Pourtant, ce soir-là, il allait être obligé. Ce ne fut donc pas de gaieté de joie, qu’il rangea ses affaires avant de se rendre vers le parking. En marchant, il prit son téléphone et envoya un sms. « J’arrive dans cinq minutes, soyez prêt ! » Il espérait vraiment que sa femme soit prête. Il n’était déjà pas très heureux de se rendre à ce dîner de famille, ce n’était pas pour y arriver en s’engueulant avec sa femme. C’était même une habitude en ce moment. Ils s’engueulaient pour un oui, ou pour un non. Tout était sujet à dispute. Une chaussette par terre : engueulade. Une bouteille d’eau vide dans le frigo : engueulade. Ils n’étaient plus sur la même longueur d’onde, et cela, depuis déjà de très nombreuses années. S’ils s’étaient déjà entendus, Rylan ne s’en souvenait pas. Il s’installa dans la voiture, lorsqu’il reçut une réponse. « Noan est malade, vas-y tout seul. » Sérieusement ? Elle était sérieuse ? Il savait très bien que son fils n’était pas malade. Il avait eu la nourrice peu de temps avant que sa femme le récupère, et il allait très bien. Pourquoi, il parlait avec la nounou, c’était une histoire un peu compliqué, mais pour être honnête, ils étaient très loin d’une relation nounou, parent. Mais ce n’était pas vraiment le sujet. Il décida de ne pas se prendre la tête avec ça. Il était déjà énervé d’aller à cette soirée, avec sa famille, alors s’il pouvait se séparer du problème femme, il n’allait pas dire non.

Lorsqu’il gara sa voiture devant la porte, il y avait déjà beaucoup de monde. D’après sa mère, ils avaient invité une vingtaine de personnes, mais vu le nombre de voitures, elle avait encore menti. À quoi, est-ce qu’il s’était attendu en même temps ? Sa mère faisait tout pour se faire voir. C’était comme ça depuis toujours, alors pourquoi, elle aurait changé aujourd’hui. Avant de sortir de la voiture, il regarda sa montre. Il était en retard que de cinq minutes, elle n’allait pas lui faire une scène quand même. Il se décida à entrer dans la maison, doucement en espérant ne tomber sur personne. Heureusement, pour lui, il n’y avait personne dans le hall. Ils entendaient des voix au loin, les conversations fusaient déjà. Il s’approcha doucement du salon qu’il connaissait par cœur, lorsqu’il percuta une personne de plein fouet. Sans le vouloir, il l’attrapa, et la serra contre lui, pour l’empêcher de tomber. Il ne savait pas pourquoi, mais ils avaient l’impression d’avoir déjà tenu la magnifique jeune femme qui venait de lui tomber dessus, dans les bras. Quand soudain, il reconnut Lyanna, il était un peu tard, il l’avait serrée dans ses bras et en plus, il avait légèrement caressé son bras sans le vouloir. Il repoussa doucement avant d’ouvrir la bouche sans vraiment trop savoir quoi dire. « T’es magnifique… Heu… Je veux dire… Comment vas-tu ? » dit-il timidement. Ce qui ne lui ressemblait pas du tout.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 11/04/2017
lettres envoyées : 138
face, crédits : La jolie Dobrev, (c) angie
disponibilité rp :


Hazel ๑ Rylan ๑ La fête des lanternes ๑ Toi ?


fantastic four ♥️

.
pays, ville : Wooster Square, dans un appartement juste au dessus de la boutique.
job/studies : Propriétaire d'une boutique de pâtisserie.
côté coeur : Célibataire et "mariée" à la fois, oui c'est possible !


MessageSujet: Re: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna Mar 18 Avr - 0:36


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rylan & Lyanna
Croire en soi c’est déjà presque réussir.


19h06. J'encaisse la dernière cliente de la journée puis je ferme derrière elle. Une journée qui se finit bien. Je me pose derrière la porte pendant quelques secondes pour souffler un peu. Je regarde mon portable. Je vois dix messages de mes parents qui me font tout bonnement stresser. Ils avaient insisté pour que je sois là et ils m'avaient recommandé afin que je fasse des gâteaux, la mère de Rylan a bien sûr accepté car je lui ai offert un rabai considérable. Je les connais depuis tellement longtemps. Ses parents avaient fait pas mal de dégustation avant de trouver le gâteau parfait pour leur soirée. Je regarde l'heure, je suis légèrement en retard. Je dois me dépêcher. Je remonte vite fait à l'appartement, je promène vite fait mon chien, je me change pour mettre quelque chose de plus présentable, puis je charge les gâteaux dans la voiture, en les calant bien afin qu'ils ne subissent pas trop le trajet. J'envoie un message à mes parents avant de partir, afin qu'ils m'aident à tout décharger. J'arrive dix minutes après, ma mère me lance un regard noir, elle déteste les gens qui ne sont pas à l'heure. « Tu es en retard Lya'. On avait dit 19h10. » je ne prends pas le temps de répondre à sa remarque, je plaque un bisou sur sa joue et je file avec mon père jusqu'à la cuisine où nous rangeons les deux gros gâteaux. Je le serre dans mes bras, même s'il n'est pas d'accord avec ce que je fais, il me soutient quand même. Je pense qu'il est résigné maintenant, sa fille ne sera pas chirurgien ou avocat comme il l'aurait souhaité. On retourne ensuite dans le salon, les invités commencent à arriver. Je les salue poliment, en me présentant quand je ne les connaissais pas. Je regarde un peu partout pour voir si Rylan n'est pas arrivé. Je joue avec mon collier, un peu nerveusement. Je me demande pourquoi je n'ai pas décliné l'invitation à rester après. J'aurai dû juste livré les gâteaux et basta. J'avoue que je suis un peu stressée à l'idée de voir Rylan débarquer avec toute sa petite famille, car avec ce qu'il s'est passé entre nous, ça va être.. gênant, embarrassant, bizarre... et je n'oserai sans doute pas regarder sa femme dans les yeux. Bref, j'avais accepté avant tout cela, je ferai tout mon possible pour ne pas rendre trop cela étrange.

Je me dirige vers la sortie, pour prendre un peu l'air, mais je percute une personne de plein fouet. Je perds l'équilibre et me voilà dans les bras dans les bras d'un charmant inconnu comme dans les films. Il me remet ensuite sur pied et je vois ensuite que ce charmant inconnu n'est pas si inconnu que ça au final, il s'agit de Rylan... Ok, je commence à rougir. La situation était déjà un peu gênante, mais là, ça l'est encore plus, comme si le destin me poussait à nouveau dans ses bras. J'essaie de me reprendre en disant « Excuse-moi, j'ai perdu l'équilibre ! » je lui fais un petit sourire gêné. J'ai envie de partir me cacher dans un trou de souris. Rylan lance que je suis magnifique et ça me touche un peu trop. « Merci.. T'es pas mal non plus.» J'avais prononcé la fin de ma phrase un peu plus doucement. Je reprends ensuite la parole « Je vais bien et toi ? » je regarde ensuite derrière lui et je ne remarque ni sa femme ni son fils. J'arque un sourcil en disant « Ta femme ne t'a pas accompagné ce soir ? » Ce soir un mini-soulagement, car je n'étais pas encore prête à lui faire face et à faire comme si de rien n'était. Comme si je considérais son mari comme un frère alors que visiblement ce n'est plus le cas. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna Mar 18 Avr - 21:43



❝Rougis pas, on a l'air plus coupable❞
Toi & Moi
Est-ce qu’il avait espéré qu’elle ne soit pas là ? Il ne lui était même pas venu à l’idée qu’elle viendrait. Il savait pourtant que les parents de la jolie brune seraient là, mais la jeune femme avait dépassé l’âge de vivre chez eux depuis longtemps. Quelle était donc la probabilité, qu’elle vienne encore à une soirée comme si elle était chaperonnée par papa et maman. Aucune. Le pire, c’est qu’il avait dû tomber sur elle dès le début. Au fond de lui, il fut heureux que sa femme ne soit pas venue, car elle aurait pu voir tout de suite que quelque chose n’allait pas. Lui qui était toujours sûr de lui, qui ne se laissait pas démonter, avait du mal à prononcer deux phrases. S’il avait croisé la jeune femme deux semaines avant, les choses auraient été différentes. S’ils n’avaient pas trop bu tout serait comme avant..Ils auraient rigolé de s’être rentrés dedans… Pourtant là, c’était comme s’ils étaient deux inconnus. Peut-être que c’était le cas. C’est si un mois avant, on lui avait dit qu’il passerait une nuit d’amour, d’ébat d’amour, il vous aurait ri au nez. C’est vrai pour lui, elle n’était que la petite sœur qu’il n’avait jamais eu. Il l’avait vu grandir, il avait vu une adolescente… Pour être honnête, il n’avait jamais vu en elle qu’une adolescente. Il n’avait jamais vu une femme séduisante. Pourtant, dans la chambre de la jeune femme, il avait dû reconnaître, qu’il s’était trompé. Lorsqu’elle s’était retrouvée nue devant lui, il s’était même demandé comment il avait pu rester autant de temps, sans s’en rendre compte. Elle était si magnifique, et son corps était divin. Même avec une bonne dose d’alcool dans le sang, il avait pris son temps pour explorer chaque centimètre de son corps, de ses lèvres délicieuses, à sa poitrine généreuse, jusqu’à son ventre musclé. La grande question était pourquoi, il pensait à cette nuit et son corps, maintenant…. Il ne pensait plus qu’à ça. Heureusement, pour lui, la jeune femme arrivait à garder son sang-froid bien mieux que lui. « Non » dit—il un peu trop froidement. Il s’en voulut automatiquement de lui avoir parlé sur son ton, mais au fond, c’était contre lui qu’il était le plus en colère. Comment, il avait pu se laisser autant glisser dans ses bras cette nuit-là ? Pourquoi lorsqu’il avait commencé à lui faire l’amour, il ne s’était pas reculé ? Pourquoi, est-ce qu’il était même resté dormir dans ses bras ? Il avait fait n’importe quoi, et il s’en voulait. Parce que c’est lui qui aurait dû dire stop. Parce qu’il avait aimé leurs corps collés l’un à l’autre. Parce que les souvenirs de leur nuit étaient encore trop présents. Parce que là, il avait encore envie d’elle. « Écoute, je suis désolé. Je n’aurais pas dû profiter de toi, mais il faut que tu saches que ma femme et moi... » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase car sa mère arrivait dans le hall pour l’accueillir. « Rylan, tu es enfin là, mon chéri. Viens j’ai pleins de monde à te présenter... » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase et sa mère l’emmenait déjà vers le salon. Il aurait voulu finir sa phrase, il aurait voulu s’excuser, il aurait voulu… Il ne savait pas ce qu’il aurait voulu, il était complètement perdu. Sérieusement, qu’est-ce qu’il lui avait pris de coucher avec la fille qui prenait pour sa petite sœur ? Forcément, qu’il était perdu. Il ne savait pas si ce qu’il ressentait pour elle, c’était l’amour d’un frère pour une sœur, ou si c’était quelque chose d’autre. Il serra quelques mains, dit bonjour à d’autres. Il eut l’impression qu’il s’était passée des heures, lorsqu’on le laissa respirer. Il regarda autour de lui dans l’espoir de pouvoir trouver la jeune femme. Il ne savait pas s’il voulait vraiment avoir une conversation avec elle. Pourtant, la jolie brune n’était pas là. Elle avait dû s’en aller, et il ne pouvait pas lui en vouloir. Lui aussi, il était gêné. Il avait besoin d’air, il avait besoin d’espace. Il se dirigea vers la première salle de bains et y entra, mais il y avait déjà quelqu’un. « Oh pardon, je suis désolé… Je savais pas qu’il y avait quelqu’un... »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

avatar



ici depuis : 11/04/2017
lettres envoyées : 138
face, crédits : La jolie Dobrev, (c) angie
disponibilité rp :


Hazel ๑ Rylan ๑ La fête des lanternes ๑ Toi ?


fantastic four ♥️

.
pays, ville : Wooster Square, dans un appartement juste au dessus de la boutique.
job/studies : Propriétaire d'une boutique de pâtisserie.
côté coeur : Célibataire et "mariée" à la fois, oui c'est possible !


MessageSujet: Re: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna Mer 19 Avr - 21:59


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rylan & Lyanna
Croire en soi c’est déjà presque réussir.

Il était là. On se tenait face à face et c’était gênant. Le fait qu’il m’ait rattrapé alors que j’allais tomber est la chose la moins gênante dans l’histoire. Je me sens tellement coupable vis-à-vis de sa femme que je n’ose même pas le regarder trop longtemps. J’avais tellement peur qu’elle soit là et qu’elle remarque ce changement d’attitude. Je l’ai déjà vu plusieurs fois, je l’apprécie en plus. Pourtant, j’avais envie de recommencer. Malgré mon taux d’alcoolémie assez élevé, je me rappelle de tout et ô combien c’était bon. Je me rappelle de ce corps, de ses lèvres sur les miennes, de ses caresses. Je fixe légèrement ces lèvres et dès que je m’en rends compte, je regarde autre chose ou quelqu’un d’autre. Il y a deux semaines, ces pensées auraient été absurdes. J’aurai même rigoler, en disant que c’était inconcevable et que c’était impossible car il est marié et même sans ça, je ne pourrai pas. Je l’ai toujours vu comme un frère, on a grandi ensemble même s’il était déjà grand quand je suis née. Il me confirme assez froidement que sa femme n’est pas là. Je ne comprends pas pourquoi il adopte ce ton avec moi. Malgré tout, je souffle un grand coup tout en chuchotant « Merci mon dieu. » J’espère que sa femme ne l’apprendra pas. Sinon, à chaque fois qu’on sera dans la même pièce, je me sentirai vraiment trop mal. Je ne veux pas qu’elle pense que je suis sa maîtresse. Non, c’est arrivé une seule fois. Elle ne doit pas croire que je veuille briser sa famille. Je ne suis pas une briseuse de famille. Rylan le sait, il se sent aussi coupable. Mais je me demande si lui aussi pense à cette nuit des fois… Il commence à s’excuser pour cette nuit, il me dit qu’il a profité de moi. Je fronce les sourcils, ce n’est pas comme ça que je l’ai ressenti. On était tous les deux d’accord pour cette nuit-là. J’attends qu’il ait fini sa phrase afin de répliquer, mais il n’a eu même pas le temps de la finir car sa mère le prenait pour aller discuter avec d’autres personnes. Je fais un sourire poli puis je le vois s’éclipser. J’ai envie de frapper dans quelque chose, mais je me retiens. Je sors très vite de la maison afin de prendre l’air pendant quelques secondes. Notre relation avait changé, en une nuit, on a réussi à défaire tout ce qu’on avait construit depuis des années. Je m’en veux tellement car j’adore Rylan, mais je suis perdue. Je ne sais pas ce que je ressens pour lui désormais. C’est tellement confus. Et je ne devrais pas me poser la question, il est marié, il reviendra toujours vers sa femme ce qui est normal. Je rentre à l’intérieur, je le vois discuter, cela me rassure. Si je peux l’éviter durant le reste de la soirée, je vais le faire. Je rejoins mes parents, on discute, on rigole. Je jette un coup d’œil pour voir si je le vois, mes parents me trouvent bizarres. Je leur réponds que c’est pour les gâteaux. Lorsque je ne le vois plus, je commence à paniquer. Je demande à mes parents de m’excuser puis je cours dans la salle de bain afin qu’il ne me voit pas. Je me passe un coup d’eau sur la nuque afin d’avoir les idées claires. Quelqu’un rentre dans la salle de bain. Je me frappe le front, quelle abrutie de ne pas avoir fermé la porte à clé. Quand je vois Rylan, je lui lance « Tu me suis ou quoi? Ce n’est pas possible… » Je n’ose pas le regarder. Je laisse un blanc de quelques instants, ce qui paraît durer des heures. Est-ce que c’est le moment d’en parler. Je décide de me lancer avant qu’il ne le fasse. « Tu n’as pas profité de moi, même bourrée, je le voulais autant que toi. Ne me prends pas pour une enfant, j’ai grandi, je suis une adulte, j’ai 24 ans, tu ne dois pas me protéger. Tu ne dois pas minimiser ma part de responsabilité, car j’en suis autant responsable que toi. » Je marque une courte pause. Je joue avec une mèche de cheveux, sale manie que j'ai quand je suis un peu stressée ou nerveuse. « Je ne sais pas pourquoi on a fait ça, c’était stupide, tu as une famille, tu as une femme splendide et un merveilleux fils, j’avais pas le droit de faire ça alors moi aussi je te dois des excuses, j’aurai pas dû commencer… » Décidément avec tout ça, je suis convaincue que je dois rester sobre. Trop de drame dans ma vie à cause de soirées alcoolisés dans les bras. J’évitais de croiser ce regard, il y avait beaucoup de tensions et j’avais envie de recommencer, ici, dans cette salle de bain, c’était indéniable, mais je ne devais pas céder à la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna Ven 21 Avr - 18:13



❝Rougis pas, on a l'air plus coupable❞
Toi & Moi
En entrant dans la salle de bains, il avait pensé pouvoir, rester là tranquillement, pouvoir, se reprendre, mais non, il avait fallu qu’il tombe sur Lyanna. Bon l’avantage, c’est qu’il l’avait retrouvé, mais il n’était pas sûr que ce soit une bonne idée, qu’ils se retrouvent tous les deux dans cette petite salle de bains. C’est vrai la dernière fois qu’ils s’étaient retrouvés ensemble dans une pièce, ils avaient dépassé les limites. Bon, d’accord, l’alcool avait un grand rôle dans ce qui s’était passé, mais, en même temps, il ne pouvait pas prétendre que tout était de la faute de l’alcool. Lorsqu’il l’avait allongé sur le lit, il l’avait décidé. Lorsqu’il lui avait retiré ce petit bout de lingerie, c’était lui qui décidait. La vérité, c’est que l’alcool l’avait juste aidé à prendre conscience que Lyanna n’était plus une petite fille. L’alcool lui avait ouvert les yeux, et il avait pu voir qu’elle était une magnifique femme : avec des courbes sensuelles, une peau douce, une poitrine qui ferait damner un sain… Bien sûr qu’il s’en voulait, il avait peut-être gâché leur amitié, mais lorsqu’il repensait à cette nuit, il ne pouvait s’empêchait de repenser au corps nu de la jeune femme sous ses caresses. Plus il y pensait, plus il avait envie de retourner dans cette chambre. Il savait que c’était impossible, mais c’était un homme. Il voulait toujours ce qu’il ne pouvait avoir. En l’occurrence, là, il s’agissait de la femme qui était comme sa petite sœur. Et voilà, qu’elle se trouvait dans cette petite salle de bains. Il allait faire demi-tour, lorsqu’elle ouvrit la bouche. Il ferma la porte car il ne voulait pas que tout le monde soit spectateur de leur conversation. Oui, ils devaient parler, même si ce n’était pas vraiment le lieu pour ça. Il l’écouta, en même temps, il ne pouvait rien faire de plus. Pourtant, plus, elle parlait, plus il s’en voulait. Pas d’avoir couché avec elle, car il avait tellement aimé ça, qu’il ne pouvait pas regretter. Non, il s’en voulait car, en l’écoutant, des images dont il aurait préféré qu’elles ne fassent pas leur apparition dans son esprit à ce moment-là. Mais, il était en manque ou quoi ? Sérieusement ! C’était quoi son problème ? Est-ce que c’était parce qu’elle était intouchable ou parce qu’il la désirait vraiment ou… Il fallait vraiment qu’il arrête. Il ne se passerait plus rien. Il se le promit à lui-même. « Je sais bien que tu n’es plus une gamine… J’ai vu ton corps... » Et merde, il s’en voulut automatiquement. Il n’avait pas voulu dire ça, c’était sorti tout seul. Il s’était promis de ne pas retomber et il disais ce genre de truc. Il fallait vraiment qu’il se reprenne. « Pardonne-moi, je ne voulais pas dire ça… C’est juste que, c’est perturbant pour moi. Je veux dire, tu es comme une petite sœur pour moi et là... » Jusque là, il était resté debout contre la porte. Il avait un peu peur de s’approcher d’elle. Il avait peur de faire encore une connerie. Déjà qu’il avait perdu sa petite sœur, il ne voulait pas prendre le risque de la perdre toute seule. « C’était quand même ma faute… Même si on était deux… Je veux dire, c’est moi qui t’es embrassée en premier… C’est moi qui t’es poussé vers le lit… Enfin, je veux dire… C’était moi. » D’accord, il ne l’avait pas forcé ni rien, mais au fond, il savait que c’était lui qui avait tout commencé. Il avait été le premier à chercher le contact de ses lèvres. Il avait été le premier à lui retirer ses vêtements. Il ferma les yeux et avoua enfin la vérité. Il lui devait. Il ne pouvait pas là laisser avec sa culpabilité. « Il n’y a pas de merveilleuse femme, et il n’y en a jamais eu… Tu dois savoir qu'elle et moi, on a jamais été un vrai couple… Ce que je veux dire, c’est que tu n’as rien à te reprocher, et ne culpabilise pas pour ma femme ou mon fils. » dit-il avant de tendre la main vers elle, et de lui prendre la main. Avant qu’il se rende compte de ce qu’il faisait, il lui avait déjà pris la main, comme avant… Comme lorsqu’il cherchait à la consoler. Pourtant, il ne retira pas sa main et garda celle de la jeune femme dans la sienne.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna

Revenir en haut Aller en bas
Rougis pas, on a l'air plus coupable ft Lyanna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présumé coupable
» Le rougissement: description par Michelle Larivey
» la prise d'otages de Beslan ( fédération de Russie )
» invitation mariage vs relation familiale bof....
» L'histoire d'Amanda Todd ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Take my breath away :: TAKE MY BREATH AWAY-